20 octobre 2010

LA RADIESTHESIE

Ce mot a été inventé en 1890 par l'abbé BOULY(1865-1958), curé de Hardelot (Pas-de- Calais), et par l'abbé BAYARD, professeur à la faculté catholique de Lille, et sera officialisé en 1922 par l'association française et internationale de radiesthésie.

Selon l'origine éthymologique, ce mot est composé du mot latin 'radius', qui signifie 'rayon' et du mot grec 'aisthêsis' qui veut dire 'sensation'. C'est en fait, dans le cas le plus général, la faculté ou l'art de percevoir et d'interpréter les radiations émises par différents corps ou différents milieux.

La radiesthésie comprend globalement deux méthodes :

- La radiesthésie physique : sourcellerie, hydroscopie, géobiologie, minéralogie.
- La radiesthésie divinatoire : recherche de personnes disparues, questionnement de l'inconscient, personnel ou collectif.

La personne qui pratique la radiesthésie porte le nom de radiesthésiste.

Les origines de la radiesthésie sont très anciennes. Le document le plus ancien est certainement un bas relief, de l'an 147 après JC, représentant l'empereur chinois YU, une baguette à la main. En Europe, aux XVIème et XVIIème siècles, la baguette sera utilisée pour rechercher des trésors. L'art du sourcier commence à se développer.

Radiesthésistes à la recherche de gisements métallifères, à l'aide de baguettes fourchues.

Illustration d'Agricola
De re metallica (1556)

Mais la baguette apparaît encore le plus souvent comme un instrument de divination comme l'attestent certains écrits de l'époque.
Vers 1600, Jean du Châtelet, baron de Beausoleil et d'Auffenbach, épousa Martine de Bertereau. Les époux Beausoleil mirent au point un grand nombre d'instruments grâce auxquels ils découvraient métaux, minerais et sources souterraines. Leur succès fut tel qu'ils furent appelés dans toute l'Europe.

Un jour, à la demande du surintendant des mines du Royaume, ils revinrent prospecter en France pour les services des mines de sa Majesté. Mais la jalousie et la convoitise de certains fonctionnaires royaux leur attirèrent beaucoup d'ennuis. Ils furent accusés de sorcellerie et l'on confisqua tous leurs instruments et tous leurs écrits, résultats de nombreuses années de recherches. Plus de 150 mines et de nombreuses sources thermales auraient été découvertes par Martine de Bertereau. Les époux Beausoleil essayèrent de se défendre et de justifier leur travail, mais un certain Richelieu décida de s'en débarasser et ils furent enfermés à la Bastille et à Vincennes où ils périrent misérablement après quelques années de captivité.

En 1693, à Lyon, un meutre fut élucidé par le sourcier Jacques AYMAR.
Grâce à sa baguette il identifia l'un des trois hommes qui avaient participé au meutre d'un marchand de vin et de sa femme.
L'homme, interrogé par la police, passa aux aveux et dénonça ses deux complices.

Dès ce moment là, la baguette, longtemps considérée comme une superstition populaire, acquit une reconnaissance qui lui permit d'entrer dans les dispositions juridiques.

Au début du XXème siècle, un certain GRISEZ serait à l'origine de la découverte des mines de potasse d'Alsace. Il utilisait des baguettes en fanon de baleine.

Autre instrument de prédilection du radiesthésiste, le pendule est mentionné pour la première fois en 1662 par le père SCHOTT et est utilisé pour la recherche de l'or.
Le pendule, comme la baguette, fut longtemps considéré comme un instrument de divination.
Au XVIIIème siècle, c'est un peu à partir des écrits d'Antoine Clément Gerboin, professeur à la faculté de médecine de Strasbourg, qu'il devint un instrument de mesure physique. Gerboin ramènera d'un voyage en Inde des pendules utilisés par les sourciers de ce pays.

La radiesthésie ne sera véritablement 'divulguée' en France qu'à partir du début du XXème siècle.

Les recherches en radiesthésie sont aussi actives dans d'autres pays européens comme l'Autriche, l'Allemagne et l'Angleterre. En 1911, l'industrie minière de Hanovre, en Allemagne, organise un congrès des sourciers. En 1927, les sourciers et radiesthésistes espagnols organisent un congrès à Barcelone. En 1934, le pape Pie XI fit appel à un radiesthésiste de renommée, l'abbé MERMET (1866-1937) afin d'essayer dec retrouver les membres d'une expédition disparus au pôle Nord. A l'aide d'un pendule et d'une carte, l'abbé indiqua exactement où se trouvaient les explorateurs.

On assiste aussi à la naissance de différentes revues traitant du sujet :
- la chronique des sourciers, créée en 1930, par le vicomte Henri de France,
- le bulletin des amis de la radiesthésie, en 1931,
- la radiesthésie médicale, en 1935,
- le journal pour les recherches scientifiques sur le pendule, en 1938, auquel participent des chercheurs français, suisses et allemands.

Pendant la seconde guerre mondiale, des radiesthésistes furent utilisés à des fins militaires: recherche de sources pour l'approvisionnement des troupes, détection de caches ou de pièges. Après guerre, les recherches en commun reprirent mais le premier congrès internationnal ne se réunit à Paris qu'en 1954.
Le syndicat national des radiesthésistes sera créé en 1954.

Rabdomancie et radiesthésie de C.CELLA aux éditions DE VECCHI
- Les fabuleux pouvoirs du pendule de Helmut MULLER aux éditions DE VECCHI.

index

Posté par hecate22761 à 14:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur LA RADIESTHESIE

    astrologie

    Bonjour,

    Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

    Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

    La Page No-13: ASTROLOGIE !

    L'ASTROLOGIE ET LES MATHÉMATIQUES MODERNES !

    Cordialement

    Clovis Simard

    Posté par clovis simard, 12 février 2011 à 00:23
  • je vais lire sur votre blog merci

    Posté par hecate, 01 mars 2011 à 22:56
Poster un commentaire